Il serait simpliste de réduire la notion “d’accessibilité” d’un site ou d’un jeu web aux seuls mal voyants et leurs lecteurs d’écran. En pratique, l’accessibilité d’un jeu web désigne le fait d’être jouable, partout, tout le temps, et par tous. Comment assurer au mieux ces trois composantes de l’accessibilité? A quel coût et avec quels outils?

L’accessibilité

L’accessibilité d’un site passe par trois composantes: l’espace (partout), le temps (toujours) et l’utilisation (pour tous). Si le jeu est capable de tenir ces trois critères, alors il est totalement accessible. Néanmoins, ces contraintes peuvent vous rajouter du temps de travail si vous ne les intégrez pas au plus tôt dans la conception de votre jeu web: intrinsèquement, certains gameplays seront difficiles à rendre accessibles, alors que d’autres le seront sans aucun effort. Voyons donc ce que cachent ces trois critères, la manière de les respecter au mieux et à moindre frais, et les conséquences éventuelles de leur non-respect.

L’accessibilité d’un jeu signifie que ce jeu est jouable sur n’importe quel support où qu’il soit (mobile, lecteur d’écran, etc en France, à l’étranger, etc), par n’importe qui (humain handicapé ou non, parlant la même langue ou non, robot d’indexation, etc), et à tout instant (maintenant, et à l’avenir).

Être accessible de partout

La possibilité de jouer au jeu web depuis n’importe quel support est essentielle. Internet étant devenu omniprésent, le PC n’est plus le seul support à prendre en compte: tablette, smartphone, lecteur d’écran, montre connectée, voiture, et même tous les supports non-encore inventés sont à considérer (les prochains support de VR par exemple). Cette accessibilité est de plus en plus demandée, tant le nombre de supports explose avec le temps (source). Un jeu web aura donc tout à gagner s’il parvient à être jouable (à défaut, “présentable” voire juste “présent”) sur tous ces supports.

Les lecteurs d’écran

Cette accessibilité multi-support inclus également les lecteurs d’écran (attention donc au Javascript qui peut perturber cette lecture et aux

canvas
). Certes, vous pouvez considérer que “les aveugles” ne sont pas votre cible. Pour autant, les lecteurs d’écran peuvent aussi être utilisés dans d’autres contextes: voiture connectée, montre, téléphone avec une oreillette, sont autant de supports où le lecteur d’écran peut trouver sa place. En considérant que les entreprises délaissent peut-être ces pratiques de consommation, vous pouvez trouver un créneau où développer votre jeu web. Ce critère d’accessibilité peut alors être pensé dès la conception, en concevant un jeu web simple qui pourra être exprimé facilement en termes HTML: l’accessibilité sera alors totalement à la charge du support de navigation et non plus à la vôtre.

Certains types de jeu ne se prêtent pas forcément aux lecteurs d’écrans et aux terminaux sans affichage (minis-jeux par exemple). Dans ce cas, il faudra accepter de perdre une partie des joueurs potentiels.

Les jeux web pour les mobiles/tablettes

Les mobiles et tablettes (le plus souvent tactiles) sont maintenant très largement répandus dans la population, et votre jeu gagnera à être utilisable sur ces terminaux. Certains jeux affectionnent le passage par une application plutôt que par une compatibilité mobile, mais ce genre de stratégie est très couteuse (en argent ou en temps). La meilleure solution est de proposer simplement un accès au jeu via le navigateur web du smartphone de vos joueurs. Rien ne vous oblige à rendre toutes les fonctionnalités utilisables, mais vous pourriez, par exemple, proposer un résumé de la situation au joueur qui consulte votre jeu sur mobile (l’état de santé de son personnage, les notifications en cas d’attaque de la part d’un autre joueur, etc).

Un jeu accessible sur tous les supports gardera le contact avec ses joueurs au fil du temps, et assurera un plus grand attachement et une plus grande fidélité de ceux-ci.

L’accessibilité dans le temps

L’accessibilité requiert aussi une tenue dans le temps. Cela passe par un suivi des normes du web qui évoluent. Certes, le standard HTML avance de manière rétro-compatible, mais parfois, certains éléments sont purement et simplement supprimés des navigateurs (

frameset
, à ne pas confondre avec les
iframe
) mais les spécifications Javascript (surtout si vous avez utilisé de “l’expérimental”) suppriment plus facilement des APIs entières, souvent pour des raisons de sécurité. Il vous faudra donc faire évoluer votre jeu web en conséquence. Il en va de même côté serveur, où PHP7 a supprimé les fonctions
mysql_*
par exemple, remplacées par
mysqli_*
(ou par l’approche
PDO
de préférence). Donc, assurez-vous que votre jeu reste jouable au fil des années.

La nouveauté…

De plus, les changements d’ergonomie, d’interface ou d’agencement du jeu doivent régulièrement intervenir. Il ne s’agit pas juste de “suivre la dernière mode de Google”, évidemment, mais si votre interface reste figée trop longtemps, alors peut-être votre jeu est-il en train de mourir? Il y a en effet peu de chances pour que votre interface soit parfaite, et donc, il y a toutes les chances pour qu’il soit bénéfique de changer quelques éléments de temps à autre, pour supprimer les fonctions inutiles ou déséquilibrées et en rajouter de nouvelles ou intégrer de nouveaux contenus.

…pour faire mieux

Toutefois, ces changements peuvent rebuter les joueurs existants qui pourront alors quitter le jeu (ou le site en général), considérant que ces changements sont trop perturbants s’ils leurs donnent le sentiment de “repartir de zéro”, et de devoir à nouveau apprendre à utiliser le jeu/le site. Donc, essayez de ne pas trop perturber les joueurs en évitant de tout changer constamment. Donc, limitez les gros changements de ce genre aux versions alpha/beta et privilégiez des petits changements progressifs et réguliers tout au long de la vie de votre jeu web.

Les changements d’interface doivent servir à améliorer le jeu de manière objective, et non juste “pour changer” ou pour suivre une “mode”.

En règle générale, une accessibilité temporelle signifie une bonne tenue du jeu web dans le temps. Trop de jeux web amateurs finissent à l’abandon quelques semaines (au mieux, quelques mois) après leur première mise en ligne (cf la liste des projets abandonnés sur JeuWeb). Cette non-tenue dans le temps est très problématique pour un jeu car le succès ne se fait pas du jour au lendemain (même avec du budget marketing), et il vous faudra donc tenir essayer de rester accessible en ligne le plus longtemps possible.

Beaucoup de jeux web meurent à leur sortie, ou dans les quelques mois qui suivent. La tenue dans le temps est capitale.

Un jeu accessible à tous

Un jeu web pour les humains

Un jeu est généralement accessible à tous, mais n’est pas forcément compréhensible par tous. Vous avez, normalement, une cible de joueurs sur laquelle vous concentrer: cette cible doit à tout prix être capable de comprendre rapidement votre jeu web. Cela peut passer par un design attirant pour cette cible, par une ergonomie agréable, mais aussi par un vocabulaire compréhensible: si le jeu s’adresse à des traders, vous pouvez user de termes techniques pointus qu’ils comprendront même si le commun des mortels ne saura pas ce qu’ils signifient. Vous créerez ainsi une ambiance adaptée à votre cible, et vous serez accessible auprès d’elle. Par la suite, vous pourrez alors tenter d’élargir votre panel de joueurs, pour intégrer des étudiants en finance par exemple, puis le commun des mortels. Cet aspect progressif vous permettra de vous reposer sur votre communauté pour expliquer le jeu aux nouveaux (plutôt que sur votre équipe ou sur vous tout seul), et elle vous permettra de prendre le bon cap au fil des mois (plutôt que d’essayer d’atteindre tout le monde dès le départ, ce que vous n’arriverez pas à faire).

Un jeu web pour les robots

L’avantage d’avoir un jeu accessible aux robots d’indexation sera le référencement naturel dont vous pourrez bénéficier. De plus, cela impliquera que vous pourrez facilement partager certaines pages du jeu web via les réseaux sociaux, sans que les visiteurs ne soient tenus de s’inscrire. Enfin, cela pourra éventuellement vous permettre de placer des publicités dans le jeu: les robots publicitaires pourront alors vérifier que votre site affiche bien leurs pubs et vous pourrez toucher votre argent.

Un jeu accessible par les robots sera bien indexé et amènera plus de joueurs via les moteurs de recherche.

L’accessibilité par la culture (localisation)

Enfin, l’utilisateur (robot ou humain) qui se trouve derrière l’écran possède un contexte culturel qui peut influencer la façon dont le jeu est perçu. Pour assurer qu’il soit correctement perçu par tous, il faut “localiser” le jeu, c’est à dire non seulement le traduire pour les autres langues, mais également s’assurer que le design et l’ergonomie du jeu respecte les différences culturelles (lecture de droite à gauche, signification des couleurs, etc). Cela implique donc un énorme travail. Je vous recommande donc de ne pas tenter de faire un jeu web accessible à toutes les cultures mais de vous concentrer d’abord sur une seule d’entre elles (souvent, la culture Française ou anglo-américaine). Concentrez-vous uniquement sur celle-là, car à moins de vivre dans un autre pays, vous n’aurez aucune idée des habitudes culturelles étrangères (moteur de recherche le plus répandu, type de jeu apprécié, supports web majoritaires, etc).

Tout le monde, humain comme robots (d’indexation), faisant partie de votre “cible” de joueurs doit pouvoir comprendre le jeu et y jouer.

Comment rendre son jeu web accessible?

Améliorer la sémantique des pages web

Le premier point essentiel est de conserver la navigation générale du web et donc, les balises HTML sémantiques. Un jeu en full

canvas
sera compliqué à rendre accessible, voire impossible (au mieux ferez-vous une “version accessible” dédiée, qui vous doublera presque la quantité de travail).

Créer un mode “spectateur”

Ensuite, les robots ne savent pas s’inscrire (surtout si vous avez mis un CAPTCHA) et les visiteurs en auront probablement la flemme au début. Donc, mieux vaut disposer d’un jeu qui ne requière aucune inscription, ce qui sera souvent très difficile. A défaut, il faut que le visiteur (robot ou humain) puisse “spectater” le jeu, c’est à dire le voir et le parcourir sans être inscrit (et sans pouvoir agir sur le jeu). Par exemple, VariiSpace permet de visualiser la carte de jeu sans être inscrit, pour se faire une idée du jeu.

Le trafic de VariiSpace est constitué à plus de 75% par les robots, qui indexent l’univers du jeu. Si le projet était terminé, cette indexation permettrait de toucher un plus large public via ces moteurs de recherche.

Assurer la maintenance du jeu

La tenue dans le temps n’est pas toujours 100% fiable, et il arrivera donc des moments où le jeu sera planté, inaccessible (pour cause de mise à jour par exemple). Dans ce cas-là, prévenez votre communauté de jeu au plus tôt (via votre forum ou votre Twitter ou autre), passez le jeu en maintenance (

HTTP 503
) et donnez une date de retour à la normale. De cette manière, vous ne serez certes pas accessible mais les visiteurs qui viennent sauront pourquoi et jusqu’à quand. Vous pouvez éventuellement rajouter un champ d’email ou un lien Twitter invitant les visiteurs à être tenus informés de la reprise d’activité.

Un jeu web se doit d’être accessible s’il veut vraiment “être web”. Cela signifie qu’il faut réussir à s’affranchir du support (mobile, PC, tablette, etc) pour être compatible quelque soit les choix d’utilisation et de navigation des visiteurs, robots d’indexation inclus.

Liens utiles