1

Si vous ne savez pas les raisons qui vous poussent à faire votre (ou tout autre projet finalement), alors vous ne le réussirez pas. Apprenez à définir votre objectif global dans cet article.

Pourquoi faire un jeu?

Je vois souvent passer, sur Jeu Web et ailleurs, des personnes pleines de bonne volonté et qui se lancent dans la création d’un jeu (web). Parfois, avec l’envie de le voir devenir le prochain Ogame ou Candy Crush. Dans d’autres cas, “juste pour faire un jeu”. Mais ces deux optiques sont très différentes.

Faire un jeu pour le code

Dans certains cas, le jeu n’est fait que pour le plaisir de coder. Dans l’idée, le développeur (souvent seul dans ces cas-là!) code son jeu dans son coin, parfois en refaisant tout de A à Z (c’est à dire, sans framework, sans se creuser la tête pour trouver des composants standards de PHP, MySQL, HTML, JS, CSS ou autres langages). Pourquoi pas. S’il s’agit d’un simple passe-temps, il est logique de vouloir “perdre” du temps (par définition) en réinventant la roue et en s’amusant à se poser des problèmes pour les résoudre.

Toutefois, si vous aimez juste aligner des morceaux de code, je dirai qu’il vous sera plus profitable de rejoindre un projet existant, que ce soit un petit projet comme fakeSMTP, un plus gros comme WordPress, ou un mastodonte façon Firefox. Vous ferez alors partie d’une équipe de développement partageant cette même passion du code, et les lignes que vous produirez seront bien plus sollicitées que votre potentiel jeu web. Vous en apprendrez énormément sur la méthodologie, et sur la programmation en général. En revanche, oui, cela implique un peu d’investissement (pour prendre en main la stack du projet auquel vous participez), et cela requiert d’accepter que l’on tapera certainement moins de lignes de code en quantité, mais de bien meilleures en qualité.

N’oubliez pas également que “taper du code” peut être votre métier rémunérateur, en tant que salarié dans une entreprise ou free lance si vous avez suffisamment de contacts et de clients pour en vivre.

Faire un jeu pour l’argent

D’autres créateurs de jeu se lancent dans l’aventure dans l’espoir de gagner leur vie grâce à leur jeu. Mais cela nécessite quelque chose de bien plus important qu’un concept de jeu ou les capacités de le réussir: cela requiert un business plan, un plan pour gagner de l’argent avec. Ce point est essentiel si vous voulez devenir un professionnel du jeu (web). Sans business plan, peu importe la qualité de votre jeu, vous ne pourrez pas en vivre. Et je ne parle pas de “ouais, j’aurai 100k visiteurs et avec la pub, j’aurai des sous”, mais d’un vrai plan chiffré, quantifié, sourcé et réaliste pour commercialiser votre jeu. Car la clef sera là: commercialiser. Peut-être qu’un jeu ne sera pas la façon la plus rentable pour vous de gagner de l’argent? Peut-être gagnerez-vous plus, avec moins d’efforts, en étant salarié dans une entreprise pour en réaliser les projets informatiques? Ou en vendant (à d’autres créateurs de jeu?) vos services de scénariste/graphiste/codeur en tant qu’indépendant?

Faire un jeu pour y jouer

Un autre but de la création d’un jeu réside dans le jeu fini, c’est à dire dans le fait de pouvoir jouer vous-même à votre jeu, avec d’autres joueurs éventuellement. Dans un tel cas, il est légitime de se concentrer sur la notion de “jeu”, mais est-il légitime de le faire vous-même? Peut-être existe-t-il un jeu déjà fait, pas nécessaire pile poil ce que vous avez en tête, mais très proche quand même? Dans un tel cas, ne perdez pas de temps à le recréer: jouez-y! Achetez-le si nécessaire, rejoignez son équipe de développement si vous aimez ce jeu, et intégrez-vous à ce qui existe.

Faire un jeu pour faire votre jeu

Enfin, le dernier cas qui revient est celui du créateur qui souhaite vraiment faire son jeu, à lui, rien qu’à lui. Impossible de prendre un jeu existant (ce ne serait pas complètement le vôtre, même si vous y avez peut-être pris part). Impossible de vous greffer à un projet open-source existant type WordPress ou Firefox (ce ne serait pas un jeu). Dans ce cas, effectivement, la bonne solution est de faire votre jeu. Mais alors, vous découvrirez vite qu’il y a énormément de travail derrière chaque jeu: gamedesign, background du jeu, code, gestion de la communauté, diffusion, financement, etc. Tous ces domaines doivent être gérés, et vous aurez alors souvent besoin ou bien de réduire la complexité de chacun de ces domaines (taper moins de code, faire un gameplay plus simple, survoler rapidement la promotion du jeu) ou bien vous devrez vous entourer d’autres personnes pour vous aider.

Bilan

Au final, savoir pourquoi vous voulez faire votre propre jeu est essentiel: vous le faîtes vous-même car vous voulez le faire vous-même, malgré les coûts et vous voulez que ce soit un jeu et pas autre chose. Mais après… quel type de jeu voulez-vous vraiment faire?

1