0

Un bon projet ne peut pas se mener sans une bonne équipe. Il vous faudra leur déléguer certaines tâches, donner des directives claires, et gérer l’aspect humain de votre petit groupe de passionnés pour réussir à réaliser votre jeu web à tous.

Votre équipe

Se fixer un cap et s’y tenir

D’abord, pour lancer un projet, il vous faut une direction claire. Vous allez donc devoir rapidement fixer ce que vous (et votre équipe) attendez du jeu: son background général, son histoire, son principe, en quoi il se détache des autres jeux, etc. Tout cela peut rester informel et à l’oral, bien que l’écrit pousse à s’investir d’avantage et à ne rien oublier, mais cette étape est cruciale pour amorcer la machine. Pas d’inquiétude: votre plan changera de toute façon au fil de son exécution, mais il faut que vous ayez une vision générale du projet dès son lancement, même si ce ne sera pas la vision finale de la réalisation.

Monter une équipe pour son jeu

Ensuite, recrutez. Pas juste pour avoir une équipe à vos ordres (c’est souvent hors de propos pour un jeu web débutant), mais pour avoir des compétences-clefs qui vous manquent et d’autres esprits qui pourront se confronter à vos idées. Ne voyez pas trop grand: recrutez uniquement des membres qui amèneront plus au projet que leur intégration ne coûte. Tout nouvel équipier a un coût, qui doit être compensé par son apport au projet.

Carré de la fortune
Le carré de la fortune: placez les tâches à effectuer dans ce carré, et vous saurez ce qu’il vous faut déléguer et le profil des équipiers qu’il vous faudra recruter

Egalement, distinguez bien les personnes qui veulent faire de celles qui veulent utiliser. Les premières seront vos équipiers, et vous aideront à faire le jeu. Les secondes seront vos joueurs, qui joueront à votre jeu et constitueront donc la “cible” de votre jeu et non pas votre équipe.

Enfin, n’oubliez pas que, comme le reste, c’est l’adaptation qui compte: l’équipe changera certainement au cours du temps, si possible pour s’agrandir. Conservez le plus possible les fondateurs, qui sont souvent les fédérateurs de l’équipe, mais n’hésitez pas à laisser partir (voire à faire partir) les éléments perturbateurs ou “inutiles”, ou ceux dont la motivation s’est effritée avec le temps.

0